Consommer de l'eau en évitant le plastique

Consommation d'eau et suppression du plastique

En France, 25 millions de bouteilles en plastique sont utilisées quotidiennement. Or, seule la moitié de ces bouteilles sont recyclées. Les autres bouteilles en plastique sont soit incinérées, soit enfouies, ou pire finissent dans la nature et notamment dans les océans. Elles contribuent alors à la formation du « continent plastique ». Les bouteilles plastiques sont mauvaises pour l’environnement mais également pour la santé. Heureusement, des alternatives existent et il est même possible de fabriquer soi-même son eau minérale.

Les bouteilles PET, une innovation récente

Les fabricants de bouteilles en plastique utilisent du polyéthylène téréphtalate (PET). Ce dernier étant venu remplacer le PVC à la fin des années 90, réduisant ainsi d’1/3 le poids des bouteilles.

Les dangers pour la santé des bouteilles en plastique

Les bouteilles PET ne sont pas destinées à être réutilisées. La pratique consistant à les remplir d’eau du robinet et de s’en servir comme gourde est ainsi une pratique nocive pour la santé. En effet, dès cette seconde utilisation, la tenue du plastique n’est plus garantie. Il va donc se déliter et un de ses composants, le trioxyde d’antimoine, va entrer en contact avec l’eau. De même, les bouteilles en PET deviennent nocives, lorsqu’elles sont stockées en plein soleil.

A savoir : le trioxyde d'antimoine est un perturbateur endocrinien.

Vers une réduction de la consommation de bouteilles en plastique

Du fait des enjeux environnementaux et de santé publique, plusieurs initiatives tendent à réduire notre consommation de bouteilles d’eau en plastique :

  • La distribution gratuite de bouteilles en plastique dans les établissements recevant du public et dans les locaux à usage professionnel est interdite depuis janvier 2021, en application de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire.
  • La fin progressive de tous les emballages en plastique à usage unique est programmée pour 2040.
  • L’enseigne Biocoop a décidé d’arrêter la vente de bouteilles en plastique dans ses points de vente (communiqué du 23 mars 2017).
  • Depuis août 2019, l’aéroport de San Francisco interdit la vente de bouteilles en plastique.

Les alternatives aux bouteilles d’eau en plastique

Plusieurs alternatives aux bouteilles en plastique existent :

  • L’eau minérale vendue en bouteille de verre, cette solution étant plus écologique, surtout dans le cas des bouteilles en verre consignées. Les eaux minérales en verre sont, cependant, souvent plus coûteuses et encore peu répandues.
  • La carafe en verre lavable et recyclable. Elle est utile pour une consommation domestique de l’eau du robinet. Certaines carafes sont dotées d’un bouchon mécanique.
  • Un pichet en terre cuite aussi appelé pichet en argile. La terre cuite a la capacité de purifier naturellement l’eau et de la reminéraliser. De plus, l’eau conservée dans la terre cuite reste bien fraiche. D’ailleurs, il s’agit d’une technique ancestrale de conservation de l’eau utilisée dans les pays du Maghreb.
  • La gourde en plastique est plus qualitative que la bouteille en plastique. Le matériau résiste mieux mais le plastique est un nid à bactéries difficile à nettoyer.
  • La gourde en aluminium ou en inox (gourde en acier inoxydable). Cette gourde légère va permettre de transporter l’eau. L’inox a l’avantage de ne donner aucun goût à l’eau.
  • La gourde purifiante peut servir de gourde de voyages. Cette gourde comprend une paille avec des micro-filtres et un filtre à charbon capables de stopper la majorité des polluants et des bactéries.
  • La bouteille en sucre de canne et noyaux d’olive. Cette bouteille arrivée sur le marché en 2015 a l’avantage d’être entièrement biodégradable et compostable.

Comment fabriquer soi-même son eau minérale ?

Pour éviter les bouteilles en plastique et pour passer à l’eau du robinet sans ressentir de désagrément, il est possible de fabriquer sa propre eau minérale à l’aide d’une fontaine à eau capable de filtrer mais également de minéraliser.

Le fonctionnement des fontaines filtrantes et minéralisantes

Dans une fontaine reminéralisante, le liquide passe dans plusieurs filtres :

  • Un filtre céramique retenant toutes les substances nocives, comme les sédiments ou la rouille des canalisations.
  • Un filtre cartouche comprenant du charbon, du zéolite, des roches volcaniques et coralliennes, du sable de silice minérale naturelle. Ces minéraux retiennent différents produits chimiques dont le chlore et les odeurs.
  • La corbeille de minéraux contenant, comme son nom l’indique, des minéraux aptes à minéraliser l’eau.

Enfin, des appareils plus sophistiqués offrent la possibilité de fabriquer une eau minérale gazeuse.