L'impact écologique du plastique sur la planète

L'impact du plastique sur l'environnement

Un nouveau continent en plastique

Chacun a déjà certainement vu des photos ou des vidéos montrant des plages recouvertes d'objets plastiques en tous genres, de dauphin prisonnier dans un vieux filet de pêche ou d'oiseau marin mort d'avoir avalé trop de morceaux de plastique. Même s'il existe aujourd'hui de nombreuses initiatives et alternatives écologiques et une prise de conscience globale de la part des entreprises et des citoyens, le monde connait désormais la triste réalité et met du temps changer ses habitudes !

Quid du plastique ?

Depuis le début des années 50, époque à laquelle apparaissent le polyéthylène (PE) et le polypropylène (PP), la fabrication des objets en plastique n'a cessé de croître. De nos jours, chaque seconde, la production mondiale de plastique s'élève à 10 tonnes. Certains de ces plastiques sont recyclables, ceux où figure une boucle de Möbius :

  • Le polyéthylène téréphtalate (PET) qui est un plastique transparent, souple et léger utilisé pour les bouteilles d'eau, les détergents, l'huile pour la cuisine, etc.
  • Le polyéthylène haute densité (PEHD) qui est opaque, rigide et solide utilisé pour les bouteilles de lait et de détergents ainsi que les flacons de shampooing, d'adoucissant, etc. - Le polypropylène (PP) qui est un plastique plus dur, utilisé couramment comme emballage des produits gras : margarine, yaourt, crème glacée, etc.

Quid du recyclage ?

Bien que certains plastiques soient recyclables, 9 milliards de tonnes de plastique ont été accumulées depuis les années 50, attendant d'être recyclées. Selon un rapport de l'ONU, 9 % seulement du plastique produit est recyclé, 12 % est incinéré tandis que le reste aboutit soit à la décharge s'il est collecté ou dans la nature s'il est abandonné par des gens irresponsables. Les collectivités prennent de plus en plus conscience de l'importance de la gestion de l'eau et de la collecte de déchets selon leur nature, favorisant ainsi le recyclage.Toutefois, il est recommandé d'éviter au maximum l'utilisation d'objets en plastique à usage unique.

Quel est le constat actuel ?

Le constat est très alarmant vu que 8 à 10 millions de tonnes de plastique sont déversées chaque année dans les mers, plastique poussé par les courants marins vers le nord de l'océan Pacifique où il a formé un 7ème continent. Selon les experts qui l'ont étudié, ce continent, constitué uniquement de détritus plastiques, pèse quelques 80 000 tonnes et s'étale sur 1,6 millions de kilomètres carrés, soit 3 fois la superficie de la France. Comme la plupart de ces plastiques ne sont pas biodégradables, ils ne disparaîtront pas avant des centaines d'années. Ces objets se décomposent lentement en petits fragments nommés microplastiques représentant un réel danger pour les poissons, les mammifères marins et les oiseaux qui se nourrissent de ces poissons.

Certains se souviennent de la baleine retrouvée morte en Thaïlande en juin 2018, son estomac contenait des dizaines de sacs plastiques. Les écosystèmes ne sont pas épargnés non plus par cette pollution car des bactéries s'agglutinent sur ces détritus puis sont entrainées vers des régions où elles étaient absentes auparavant. Et enfin, l'homme est menacé non seulement en mangeant des poissons intoxiqués mais aussi en buvant de l'eau.

Des analyses ont, en effet, montré la présence de minuscules particules de microplastiques dans l'eau potable, tant celle provenant du réseau de distribution que l'eau minérale en bouteille. L'OMS assure que cela ne pose, aujourd'hui, aucun problème.

Que nous réserve l'avenir ?

L'OMS reconnait malgré tout que si la pollution par le plastique se poursuit, les écosystèmes aquatiques finiront par être affectés et le risque sanitaire sera alors certain. Les personnes qui surveillent de près le 7ème continent sont également inquiètes car leurs estimations concernant son développement sont largement dépassées. Plusieurs pays ont déjà interdit les sacs à usage unique ce qui représente une mesure importante vu les 5000 milliards de sacs en plastiques utilisés chaque année. Les pailles, les touillettes en plastique, les couverts ainsi que les contenants jetables sont également appelés à disparaitre.

Au niveau individuel, il est possible de privilégier les contenants en verre, d'utiliser des sacs réutilisables ou des cartons pour emballer ses achats. La personne éco-responsable consomme l'eau de distribution soit au robinet ou via une fontaine d'eau raccordée au réseau ou alors consomme de l'eau minérale provenant d'une fontaine à bonbonne vu que celle-ci est réutilisable tant qu'elle est en bon état. Si nous voulons un avenir serein, il est temps de passer à une consommation plus respectueuse de l'environnement.

Devis Fontaine à eau