Le traitement des eaux de surface et souterraines

Eaux de surface et souterraines : étapes et cycles de traitements

Recouvrant pas moins de 72 % de la surface terrestre, l'eau fait partie des éléments essentiels de la planète. Impossible de vivre sans elle, l'eau se retrouve sous différentes formes : liquide, solide ou gazeuse. Elle remplit les océans, les mers, les rivières ou encore les fleuves. Elle compose également les nuages, la neige ou encore les glaciers. Bien que présente sur une majorité de la planète, l'eau n'est pas toujours potable et accessible. C'est pourquoi, des systèmes ont été mis en place pour collecter l'eau et la rendre apte à la consommation.

Eaux de surface et eaux souterraines : mise au point

Les eaux de surface, comme son nom l'indique, renvoient aux eaux que l'on peut trouver à la surface de la Terre. Comme par exemple, les rivières, les fleuves, les étangs, les lacs ou encore les mers et les océans. L'eau de surface est la résultante des ruissellements engendrés par les précipitations ou l'émergence des eaux souterraines. Il est très rare de trouver une eau de surface qui soit potable. En effet, les eaux de surface sont polluées par divers éléments. On vise notamment la pollution industrielle (produits toxiques, produits de synthèse), la pollution agricole (engrais et pesticides) ou encore la pollution bactériologique issue de l'Homme et de l'animal.

Les eaux souterraines quant à elles se situent sous la surface du sol. Les eaux souterraines constituent des réserves d'eaux non négligeables car elles représentent une majeure partie de l'approvisionnement en eau potable de la planète. Ce sont les roches poreuses ou fissurées qui renferment l'eau souterraine. Lorsque l'eau s'accumule dans ces roches, l'ensemble forme des nappes. Leurs profondeurs sont variables et peuvent pour se trouver à plusieurs centaines de mètres sous la surface de la Terre.

On appelle « nappes phréatiques» , celles qui sont situées au plus près de la surface. L'eau des nappes provient essentiellement des précipitions et de leur infiltration dans le sol. A savoir qu'une partie uniquement de l'eau de pluie se retrouve dans les nappes. Les eaux souterraines sont moins sensibles aux pollutions au contraire des eaux de surface.

C'est pourquoi, les eaux souterraines sont souvent vues comme des eaux propres. Si une nappe venait à être polluées, il serait difficile de la dépolluer complètement. En effet, les polluants seront présents non seulement dans l'eau mais aussi dans les roches qui contiennent l'eau. A noter que les eaux de surfaces et les eaux souterraines sont qualifiées d'eaux naturelles car issues de phénomènes naturels et non transformées par l'Homme.

Les différentes étapes et cycles de traitements des eaux de surface

Comme évoqué précédemment, les eaux de surfaces ne sont généralement pas potables et donc impropre à la consommation. Elles doivent alors suivre un traitement en plusieurs étapes avant de pouvoir être utilisables à la consommation. Le cycle de traitement des eaux de surface se décompose en quatre grandes étapes :

  • le captage
  • le traitement
  • le stockage
  • l'assainissement

Le captage de l'eau de surface se fait par l'utilisation d'une pompe ou par la mise en place d'un réservoir de barrage. Une fois l'eau récupérée, elle est amenée dans une centre de production d'eau potable. Par la suite, une dizaine d'étapes de traitement de l'eau viennent se mettre en place.

Le dégrillage (visant à débarrasser l'eau des plus gros déchets), le tamisage (retrait des plus petits déchets), la décantation (toutes les matières indésirables se retrouvent au fond du bassin de décantation), la filtration par le sable (les particules visibles à l’œil nu se retrouvent coller au sable), l'ozonation (permet la désinfection et l'oxydation de l'eau, élimine toutes les matières polluantes ainsi que les goûts et les odeurs), la filtration (à l'aide du charbon actif, élimine toutes les matières polluantes), la chloration (utilisée à faible dose en prévention des bactéries dans les réseaux de distribution) et le contrôle qualité et sanitaire (différents points de prélèvement sont réalisés lors du traitement de l'eau).

Les prélèvements sont réalisés par des laboratoires agréés. Une fois l'eau traitée, il s'agit de la stocker. En général, l'eau est stockée dans des réservoirs ou dans des châteaux d'eau. Par la suite, l'eau est acheminée vers les habitations via les canalisations, appelées aussi « réseau de distribution ». L'eau utilisée et n'est pas rejetée telle quelle. Les eaux usées subissent un assainissement dans des stations d'épuration. Une fois l'eau traitée, elle est rejetée dans la nature. Bien qu'elle soit totalement dépolluée, cette eau ne peut pas être bue car considérée comme nocive pour la santé.

Qu'en est-il du cycle et du traitement des eaux souterraines ?

A l'instar des eaux de surface, les eaux souterraines subissent le même traitement. Seule différence, l'eau souterraine est récupérée par le biais de puits ou de forages. A noter qu'en France, 62% de l'eau potable provient des eaux souterraines contre 38% pour les eaux de surface.

Gestion des eaux, quels métiers y sont associés ?

Pour assurer une bonne gestion et un bon traitement des eaux, différents professionnels du secteur travaillent pour s'assurer de la bonne marche de ce processus. Les métiers de l'eau offrent un bon niveau de recrutement. Avec pas moins de 50 000 salariés employés dans le secteur, les métiers de l'eau sont porteurs de débouchés. Parmi ces métiers, on retrouve celui d'agent de qualité de l'eau (assure le bon fonctionnement dans les stations d'épurations), celui de conducteur d'appareils de traitements de eaux (responsable des machines dans les centres de production d'eau) et celui de responsable de laboratoire d'analyse des eaux (dirige le laboratoire et les activités liées).

Il en existe d'autres comme celui de technicien en traitement d'eau potable, de préleveur d'eau ou encore de technicien responsable de la qualité de l'eau. La plupart de ces métiers sont accessibles du CAP au bac+2. Aujourd'hui, les problématiques liées à la gestion de l'eau sont bien présentes. En effet, seulement, une infime partie de l'eau présente sur Terre est accessible à l'Homme et peut subir les différentes étapes de traitement de l'eau. Parce qu'elle a été, est et sera présente en quantité variable, l'eau est devenue un bien précieux pour l'Homme.