La filtration de l'eau des fontaines sur réseau

Technologies et fonctionnement des fontaines à eau filtrantes

Les fontaines à eau du robinet aussi nommées fontaine sur réseau sont directement branchées sur l’arrivée d’eau des ateliers, entreprises, administrations, EHPAD... Ces fontaines sont plus économiques et ne demandent ni espace de stockage, ni changement des contenants, contrairement aux fontaines à bonbonne.

Cependant, pour obtenir une eau pure, saine et au bon goût, tout un processus est mis en place :

  • une arrivée d’eau à la demande et sécurisée,
  • une filtration de l’eau,
  • une mise à température de l’eau.

De la demande d’eau par le consommateur à l’arrivée au filtrage

La fontaine à eau sur réseau, pour un service à la demande

Dans une fontaine à eau potable, le liquide n’est pas stocké dans la machine. L’utilisateur appuie sur un bouton ou sur une pédale, afin d’actionner un mécanisme allant pomper l’eau sur le réseau du bâtiment. La fontaine sur réseau doit donc également être branchée sur le réseau électrique.

L’eau ainsi obtenue parcourt ensuite différentes étapes, avant d’arriver dans le verre ou dans la tasse du consommateur.

La sécurisation de la préparation de l’eau

Une fontaine branchée sur le réseau public est équipée de différentes sécurités :

  • le water block coupant l’arrivée d’eau en cas de débit anormal,
  • la vanne d’arrêt d’urgence pour couper l’eau en cas de problème et lors des opérations de maintenance sur la fontaine,
  • le limiteur de pression, si la pression du réseau dépasse 4 bars,
  • un tubing en matière plastique alimentaire acheminant l’eau vers le système de filtrage.
  • des dispositifs assurant une eau propre à la consommation.

Quelle sécurité sanitaire pour la fontaine à eau sur réseau ?

La conformité de la fontaine à eau aux règles sanitaires

L'installation d'une fontaine à eau filtrante branchée au réseau doit se faire dans le respect du code de la santé publique. Le fabricant doit ainsi disposer des preuves de la conformité des différents éléments :

  • la conformité sanitaire des procédés de traitement et filtration présents dans l’appareil,
  • la conformité des matériaux de la fontaine en contact avec l’eau,
  • l’aval des autorités sanitaires, pour le fluide caloporteur utilisé dans le système de réfrigération,
  • une protection du réseau vis-à-vis du phénomène de retour d’eau (disconnecteur et clapet).

Un devoir d’information de la part de l’installateur

L’installateur doit informer son client des modalités de fonctionnement et d’entretien de la fontaine d’eau potable branchée sur le réseau public. Celui-ci a, en effet, plusieurs obligations :

  • il doit assurer un nettoyage et une désinfection réguliers de la fontaine,
  • il est responsable de la distribution de l’eau potable dans son établissement,
  • il doit s’assurer que cette eau est potable, conformément aux dispositions de l’article L1321-1 du Code de la santé publique.

Pourquoi filtrer l’eau du robinet ?

La filtration de l’eau du robinet a plusieurs objectifs :

  • débarrasser l’eau du robinet de ses impuretés (plomb, métaux lourds, chlore, résidus de médicaments, phosphates, nitrates, bactéries...),
  • assurer une qualité organoleptique, c’est-à-dire obtenir une eau avec un goût agréable et sans odeur,
  • éviter l’entartrage de la machine du fait des dépôts de calcaire, cet entartrage abimant la machine et donnant mauvais goût à l’eau.

Quels filtres pour une fontaine à eau branchée sur réseau ?

Le filtrage de l’eau peut se faire par plusieurs mécanismes successifs :

  • Le passage par un filtre au charbon actif.
  • La technologie des rayons UV.
  • Une protection antimicrobienne.

Le fonctionnement du filtre au charbon actif

Dans la majorité des cas, la fontaine publique branchée sur robinet est équipée d’une cartouche unique comportant du charbon actif. Ce filtre à charbon actif utilise le principe de la physisorption (l’adsorption). Le charbon actif est composé de petits morceaux de charbon, blocs en poudre ou granulés, traités pour être très poreux.

Cette porosité lui permet d’attirer les contaminants présents dans l’eau. Ces contaminants réagissent ensuite à la présence du charbon et se collent ainsi au filtre.

A savoir : le filtre à charbon actif est un consommable devant être changé une ou deux fois par an.

Le filtrage de l’eau potable par rayon UV

Certaines fontaines branchées sur le réseau sont équipées d’un système de filtrage par rayons ultra-violets (lampe UV). Les rayons UV pénètrent les pathogènes présents dans l’eau (microbes, virus, bactéries) et s’attaquent à l’ADN, au noyau génétique de ces agents nocifs, afin de les détruire. Les microorganismes sont ainsi stérilisés.

A noter : les lampes UV perdent progressivement leur intensité. Aussi, la lampe UV d’une fontaine à eau doit être remplacée environ une fois par an.

La protection antimicrobienne des fontaines à eau

Un revêtement antimicrobien est présent dans certaines fontaines à eau. Ce revêtement assure une sécurité supplémentaire en détruisant les champignons, les moisissures et les bactéries et en évitant les rétro-contaminations.

Ces revêtements peuvent être recouverts de ions argent ou de ions cuivre. L’ionisation argent ou l’ionisation cuivre est une méthode de désinfection reposant sur l’électrolyse de ces métaux.

Eau à température ambiante ou fraîche et eau gazeuse

La détente directe pour une production d’eau fraîche

Pour passer d’une eau à température ambiante à une eau fraîche, le circuit d’eau va cheminer à travers un échangeur thermique à détenteur directe. Le composant (le fluide caloporteur) est le même que dans le freezer d’un réfrigérateur.

Bien entendu, ce composant ne rentre jamais en contact avec l’eau. La technologie de la détente directe est une technologie assurant une qualité sanitaire irréprochable. En effet, l’eau est rafraichie au fur et à mesure de la demande. Il n’y a donc aucun phénomène de stagnation propice au développement des bactéries et des microbes.

Distributeur d'eau et production d’eau chaude

Pour préparer un café instantané, une soupe, une infusion, un thé…, les utilisateurs apprécient d’avoir à disposition de l’eau chaude. Pour cela, la fontaine à eau chaude chauffe l'eau  à une température d’environ 70 degrés Celsius » est équipée d’une résistance chauffante.

A prendre en compte : pour éviter les brûlures, il est nécessaire d’appuyer simultanément sur 2 boutons afin d’enclencher le mécanisme de délivrance de l’eau chaude.

Le fonctionnement d’une fontaine à eau gazeuse

L’eau issue du robinet peut être rendue pétillante. La fontaine doit alors abriter une bouteille de CO2. Le gaz carbonique de cette bouteille va se transformer en bulles au contact de l’eau.

Retour aux actualités

Autres articles du blog :